Askell.com

Askell.com
Askell.com sur Facebook Askell.com sur Twitter Askell.com sur Google+

Les Dessins et Illustrations de Jean-Louis Mourier

Jean-Louis Mourier

  • Illustrations :
    • Les Couvertures d'albums
    • Ex-Libris
    • Illustrations pour des magazines
    • Fonds d'écran
  • Les Filles de Soleil :
    • Portfolio
    • Albums
  • Volupté :
    • Le livret "Huit jours en mer"
    • Dédicaces coquines
  • Inédits :
    • Planches
    • Documents peu connus ou inédits
    • PLV
  • Dédicaces :
    • Les Dédicaces des auteurs
  • Fan Art :
    • Le coin des pros
    • Le coin des fans

Photo

Jean-Louis Mourier

 

Autoportrait

autoportrait

 

Biographie

Jean-Louis Mourier est né le 6 novembre 1962 à Paris. Il a grandi avec, pratiquement sur tous les murs de la maison familiale, des tableaux de Jean-Louis Paguenaud, peintre officiel de la marine (de 1922 à 1942), qui payait son loyer aux grands-parents de Jean-Louis avec des toiles.

C'est son père qui l'a initié au dessin et à la bande dessinée. Jean-Louis découvre ainsi les classiques (Tintin, Astérix, Spirou...) et aussi des tas de petites merveilles de l'époque (la famille Fenouillard, les pieds Nickelés...). Achetant Pif Gadget pour Rahan (Cheret), l'histoire de la France en BD pour les dessins de Victor de la Fuente, l'auteur apprécie aussi les BD américaines de Bernie Wrigson ou de Richard Corben pour leurs traitements des volumes et de la lumière.

Entré aux Arts Appliqués en 1979, il choisit l'option "pub" qui graphiquement le rapproche de la bande dessinée. 5 ans plus tard, diplôme en poche, il quitte l'école et se lance dans la pratique de divers petits boulots dans l'imprimerie, la pub... En 1987, il réalise quelques pages BD pour un téléfilm où il "double" la main de l'acteur en dessinant. Un passage à "Tintin Reporter" lui permettra de dessiner des pages d'infos, et enfin il fait une bande dessinée avec Claire Brétécher pour le musée Rodin sur la vie de l'artiste. Il décide ensuite d'aller dans le Limousin et y reste pendant 3 ans, avant d'atterrir à Marseille.

Sa rencontre à Marseille avec Christophe Scotch Arleston, l'un des scénaristes fétiches de Soleil, lui permet de réaliser enfin son premier album en couleurs directes: "Les Feux d'Askell".
En 1997, forts du succès de Lanfeust, ils développent ensemble le monde de Troy avec les aventures du grand-père du Troll Hébus : "Trolls de Troy".

Séries BD :

Auteurs en Trolls de Troy

Mourierama
Novembre 2012

Acheter
Acheter via Amazon.fr
Acheter via Fnac.com
Acheter via BDfugue.com

De ses premières planches pour la com', aux couvertures Trolls " à la manière de... ", tout le talent de Jean-Louis réuni pour la première fois dans un recueil.
Recherches, crayonnés, encrages, gouaches, aquarelles, palette graphique... Ce génial touche à tout utilise toutes les méthodes avec brio et ce beau livre lui rend enfin hommage.

Quelques interviews de Jean-Louis Mourier :

- Interview sur le site Sceneario.com (janvier 2007)

- Interview où l'on découvre sa superbe collection d'objets 3D, sur le site Objectible.net (mars 2007)

Venez discuter de ses séries sur le Forum !

Forum

- Extraits de l'interview tirée du numéro 4 de "Lanfeust Mag" (septembre 1998):

Coup de projecteur sur Jean-Louis Mourier, le dessinateur des Feux d'Askell et de Trolls de Troy:

- Tu as un dessin très particulier. La base est réaliste, mais on sent une forte envie de faire de l'humour...

- C'est vrai qu'à l'origine, j'ai une formation très classique. En matière de BD, mes références allaient vers De La Fuente ou Cheret. Mais comme j'adore raconter des histoires plutôt marrantes, mon dessin s'est petit à petit orienté vers une dynamique humoristique. J'aime faire des trognes un peu caricaturales, des expressions et des mouvements outrés et exagérés, ça donne beaucoup plus de vie au dessin.

- Comment fait-on pour réinventer un type de personnage déjà dessiné par un autre ?

Lorsque Tarquin a dessiné Hébus, il est parti des indications du scénariste. Je suis parti des mêmes indications, en oubliant les trolls de Tarquin. J'ai fait des trolls plus simiesques, plus velus, moins humains et moins musculeux dans leur morphologie. Au départ, alors même qu'il n'était pas encore question de faire cette série, je m'étais amusé à dessiner un troll à ma manière, en tutu, faisant de la danse classique. C'était une connerie sur un coin de feuille, juste pour rigoler. Lorsque Arleston est tombé dessus, il a flashé et on a commencé à délirer.

- Les Trolls et Lanfeust sont deux séries très différentes.

C'est ce qui fait tout l'intérêt ! J'aurais refusé de faire un sous-Lanfeust. Je me suis lancé dans l'aventure parceque le scénario était très différent de celui de Lanfeust, que la manière d'aborder le monde de Troy était différente, et parceque j'avais toute liberté d'interpréter graphiquement les éléments à ma manière. Bien sûr, si je dessine un pétaure, je ne fais pas une girafe rose à huit pattes, je dessine le même animal que Tarquin. Mais à ma façon. Comme si chacun de nous devait dessiner un cheval et qu'il le fasse suivant son style !

Quelques photos que nous avons prises lors de festivals de bande dessinée :

Les photos sont relativement anciennes puisque prises en 1999 et 2000...

  • Festival de Carros 1999 :

Jean-Louis Mourier et Christophe Arleston.
Une superbe dédicace de Cybil
dont voici le resultat final :
Didier Tarquin.

Découvrez les dédicaces des auteurs !

  • Festival de Viroflay 1999 :

  • Au Virgin de Paris :

Le Film !
 

Dédicace au Virgin de Paris le 07 juin 2000.

Voici 2 films de la séance, provenant du site Comics-world (fermé depuis):
. Petit format (3,6 Mo)
. Grand format (17,8 Mo)

Les documents présentés sur ce site sont ©. Ils sont exposés pour promouvoir le travail des auteurs. Tous les documents présentés sont l'exclusive propriété de leurs auteurs, éditeurs et ayant-droits. Je m'engage à retirer tout document litigieux sur simple demande.
Mentions légales
-
Contact
-
Infos
-
Régie Pub