Askell.com

Gastoon Tome 1 : Gaffe au neveu !

"Gastoon" : Scénario : Yann et Jean Léturgie - Dessins : Simon Léturgie - Editeur : Marsu Productions.

Tome 1
Tome 1

Gaffe au neveu !
26 août 2011

Acheter

Acheter via Amazon.frAcheter via Fnac.comAcheter via BDfugue.comAcheter via Rakuten

Résumé de l'éditeur :
Non, ce n'est pas le petit Gaston... Gastoon est un personnage à part entière !
D'ailleurs, ça faisait longtemps qu'il attendait de vivre ses propres aventures, loin de l'ombre gaffeuse de son oncle.
Créé par le génial Franquin, lui-même, pour certains gags publicitaires de Gaston, ce gamin espiègle et déluré faisait rêver scénaristes et dessinateurs depuis longtemps.
Il vit maintenant ses propres aventures, grâce aux talents conjugués des géniaux Léturgie père et fils, avec celui du scénariste Yann.
Tapis dans l'ombre, ces sournois complotaient depuis des années pour animer ce nouveau héros.
Cette dream team a donc eu le temps de lui concocter des gags sur mesure !
Car, s'il ressemble à son illustre oncle, Gastoon a sa personnalité bien à lui : vif, espiègle, branché, inventif, farceur et écolo !
Une partie de rigolade ? Un bidouillage informatique aussi loufoque qu'ingénieux ? Une bonne farce au pion sadique ?
Gastoon et sa bande de copains répondent toujours présents pour mettre le souk dans le petit monde de la BD !

Facebook Twitter Instagram

Bande-annonce :

Retour à la page de la série : Gaston


Ajouter un commentaireCommentaires

nitrik d
Sans crier au scandale, on peux se poser plusieurs question :
Il est sans doute plus rentable de reprendre un personnage existant et ayant fait ses preuves et que l'on rajeunit, plutôt que de créer un personnage plus difficile à vendre tant qu'il n'est pas lancé.
Combien de personnages abandonnés pour quelques succès ?
Ensuite est-ce une commande de l'éditeur ou la volonté des dessinateurs, et si cela part d'une volonté des dessinateurs, pourquoi ne pas vouloir créer un nouveau personnage qui évoluerait dans un univers même semblable...
Bref, j'y vois toujours une affaire de gros sous, si tant est qu'ils soient gros.